Clastres, redistribution des cartes !

 

CR photo : Julielépine14 fb

CR photo : Julielépine14 fb

Non il ne pleut plus à Clastres, le mauvais sort est rompu! Plus un encollage digne d’une course UEM,  jamais une course de Dragster en France n’a eut un tel grip, à vous coller la tong sur place, plus un relief billard,les 7 runs qualifs ont permis de tomber deux records de France, en SB et en SSB, nous frolons également le record SST.

Pour les puristes, sur le plan sportif, cette saison 2016 est fantastique, puisque les records vieillissants de certaines catégories ont explosés, les écarts aux différents leaderships sont infimes. Cette épreuve très attendue, a tenue toutes ses promesses tant en bagarres sur la piste, comme sur la qualité de l’organisation. Mais place au sport !

Street Bike :

Dur dur la colle ! Les pilotes ont du adapter leur pilotage pour partir fort sans lever et sans asseoir leur moteur, à ce petit jeu, c’est Valentin Valleix, longtemps troisième en 6.1s, qui claque la pole en 5.8s lors du dernier run qualif, collé par l’étonnant Dominique Riou, qui impressionne tout le monde, puisque le sympathique Castelroussin, roule 5.94s sur son 1430 Hayabusa, des runs propres et efficaces, il à démontré un potentiel extrêmement intéressant provenant de sa machine, troisième qualifié, le Champion du Monde de France : Gilles Almolda, qui amène sa CBR en 6.10s. Lors des éliminatoires, Valentin sort le pilote V-Max Haissman en demi, de son coté Adrien Pires, sort le pilote HRC Gilles Almolda en demi, lors de la finale, Valentin progresse et bat le record de France, en 5.76s, bien ! Il s’impose face à la V-max de Pires lors d’une finale particulièrement disputée.

CR photo : Olivier Vmax

CR photo : Olivier Vmax

Super Street Bike :

100% du plateau dans les 5s, c’est dire si c’est un cap de franchi cette année, à l’issus des qualifs, Jean-Luc Simoes bat un nouveau record de France, en 5.527s à 221 km/h !  Il se voit malmené par son pote Josy Peixoto en 5.67s, belle surprise du Parisien Christophe Laby en 5.90s, le numéro 94 effectue une belle saison au guidon de son Hayabusa Turbo. Le pilote V-Max, leader au Championnat Patrice Auriel, se voit cinquième qualifié en 5.99s. Il se fait sortir en quart face à Nicolas Jumeau et perd de précieux points au Championnat, en Demi, Nicolas, malgré un 5.8s, s’incline face à Jean-Luc, de son coté, Josy est en grande forme et roule 5.6 régulier. Lors de la finale, 0.025s sépare les deux Bordelais, à l’avantage de Jean-Luc, la Belette sort de cette épreuve avec 16 pts d’avance sur Patrice, ses yeux sont déja tournés vers le Nitrolympix, au vu de ses runs, le 7.8s est jouable ! Ça sera également une première en UEM pour Nico Jumeau et Josy Peixoto

 

CR photo : TMR Factory

CR photo : TMR Factory

 

Super Street Twin :

Dominique Bourron compte bien montrer qui est le patron, à l’issus des qualifs, il claque la pole en 6.20s, mais est contraint à l’abandon suite à une casse de sa Buell, il est collé par Billy Pizon en 6.22s. De St Ferreol se voit troisième qualifié. Ce n’est décidement pas l’année de Franck Bornais, victime d’une casse de boite, il jette l’éponge. A l’issu des éliminatoires, on retrouve une finale Pizon / De St Ferreol, à l’avantage du pilote numéro 81, qui claquera un 6.1s en finale.

13728972_10206947520715087_5696213424029045499_n

Competition Bike :

Comme depuis le début de saison, c’est Bertrand Maurice qui claque la pole en 5.08s, collé par Demengel en 5.14s. Après une casse de boite, David Simon se voit troisième qualifié en 5.27s. Une immense joie dans le clan Lépine ! Puisque Fredo a développer gentiment son Pro Mod, en évoluant à 60% d ses capacités, la moto à roulé 5.33s, c’est dire l’obus que pilote Fredo et plutot de bon augure pour la suite ! Julie de son coté, est dans un grand jour, elle progresse fort, si bien qu’elle claque un solide 5.35s. Jean-François Lépine, rentre dans le top 5 avec un 5.37.

Lors de éliminatoire, Julie sort son père en quart, puis Bertrand en demi, pourtant auteur d’un 4.992s en quart, Bertrand va claquer ses bougies, de son coté, Eric Demengel sort David Simon en demi, après un run, bien disputé. Lors de la finale, Eric part légèrement plus tôt que Julie, mais elle ne lâche rien et le tanne jusqu’aux cellules d’arrivées, incroyable ! Julie claque un magnifique 5.25s, c’est une progression qui fait plaisir à voir, puisque le podium finale lui tend les bras. Au provisoire, Eric s’envole avec 17 pts d’avance, si il veut etre titré pour la X fois (depuis ma naissance il gagne des courses….!), il faut faire une finale à Vichy. Bertrand, bien que très rapide, est victime de coup du sort depuis le RCS, calage, rafale de vent et bougies claquées, il n’est pas épargné et il perd de précieux points au Championnat, rien n’est joué, si Bertrand veut être titré, il doit faire la pole, gagner à Vichy et espérer qu’Eric sorte en demi. Autre victime de coup du sort, David Simon, le double Champion de France CB connait une année noire, courage David, tu vas te relever plus fort que jamais !

13615107_1096589527066396_7585523835533666168_n