Nitrolympix 16, seconde épreuve UEM

16-0828-nitrolympix-Sotiris_Tsakiris_r2    Du show, des perfs, une piste de malade malgré la pluie et du Français sur le podium, le Nitrolympix 2K16, a (encore) été une réussite, mais  mouvementée…! Cette édition, comptait onze engagés moto de nationalité Française.

Super Street Bike :

Hiérarchie plus ou moins respectée chez les SSB, lors des qualification, nous voyons un Shawn Buttigieg, scorer une solide pole avec un 7.148s, devant Steve Venables en  7.163s. Garry Bowe envoit un record de vitesse avec un incroyable 340 kmh ! Bien que les sessions de qualifications furent réduites, la majorité du plateau est sous les huit secondes, parmis eux, Jean-Luc Simoes, qui claque un solide 7.85s à 308 km/h, Jpsy Peixoto, malgré deux casses de jantes, ne se qualifiera pas mais à roulé 8.5s, Nicolas Jumeau, à évolué en 8.6s.  Le GrecqueTsakiris roule 7.5s sur son 1617Cc Hayabusa Nitrous, c’est le SSB le plus performant au nitrous sur l’UEM. Lors des éliminations, Garry Bowe et Rikard Stubins sont au dessus du lot,ils s’affrontent sur une finale hors du commun, lors de la finale, la lumière de la victoire est venu dans le couloir de Bowe avant que le coureur ait effectué la moitié de la piste,  Stubbins aurait touché la ligne médiane… Bowe l’emporte, sans chrono !

16-0828-nitrolympix-Sotiris_Tsakiris_r2

 

 

Pro Stock Bike :

Une énorme pole en Pro Stock Bike, depuis le début de saison, c’est un duel fantastique entre Laseur et Fredlund qui tient en haleine les puristes. Gert-Jan Laseur (l ‘Eurol /  Zodiac G2 Buell), score une pole en 7.252s, second,  Fredrick Fredlund sur son PAF Suzuki roule en 7.285s. Coté Français, Bertrand Maurice, cale au premier run qualif et effectue un rouge sur le second run, de son coté, Eric Demengel connait quelques soucis de réglages. à l’issus des deux runs qualifs, les huit premiers sont qualifiés, les deux Français, ne seront pas retenus. Au stade des demi-finales,  Laseur roule 7.155s face à un 7.290s de Martin Newbury et Fredlund de 7.102s devant Len Paget 7.388s. Malgré son anniversaire,  Fredlund s’incline face à un énorme  7,067s de Laseur, la course au titre est disputée.

16-0828-nitrolympix-Gert_Jan_Laseur_r5

Funny Bike :

Le pilote Anglais Shaun Branch, envoi la pole en 7.680s sur son énorme GS compressé, devant le Français Eric Richard, en 7.691s.  Lors des qualifs, le Bordelais Lionnel Lalague, s’arrache fort, il se voit 7e qualifié en 8.6s. Lors des élimantoires, Branch est solide, mais s’incline face à la Honda CBR XX turbo de Kars Van den Belt, de son coté, Eric baisse ses temps et revient à son plus haut niveau, en finale, les deux FB turbo partent cote à cote, mais la Honda allonge un peu plus que la Suzuki du Français, Van den Belt, détrône le Roi Eric, invaincu de la catégorie FB depuis plusieurs années.

kars_vd_belt

STTG :

Du gros gros niveau en Top Gas, c’est la course à l’armement.Le jockey Fred Schack, claque la pole sur le Pro Stock Buell G1, en 7.56s, devant Cord Albers en 7.682s et l’étonnant Serge Pinet, en 8.168s. Coté « autres » Français, Charly Abraham  roule en 8.9s, devant Joel Dalla Vecchia, en 9.2s. Lors des éliminatoires, Serge étonne tout le monde avec ses runs réguliers, il s’offre une finale fasse à son pote Schack, second de la catégorie, le changement de moto, a fait le plus grand bien à « Sergio » !

14184453_1409330075749336_575640762220959014_n

STTF :

La catégorie Super Twin voit six inscrits. Samu Kemppainen claque la pole avec un second passage 6.602s. Lors des éliminations,Kemppainen (6.560s), Martijn de Haas (6.834s) et Ronny Aasen (6.826s sur Roman Sixta 6.936) progressent vers les demi-finales. Du trio Kemppainen claque un record de piste du Nx STTF en 6.499s, le Victory V60, marche comme une balle, de Haas, roule 6,815s pour vaincre Aasen. De Haas s’arrache en 6,742s, mais le Finlandais dans l’autre voie passait devant, avec un 6.512s,Kemppainen, reste toujours le patron.

16-0828-nitrolympix-Samu_Kemppainen_5

Top Fuel Bike :

Grosse baston chez les TFB ! Ian King en pole, avec 6.125s,  René van den Berg progresse en roulant 6.270s, Rikard Gustafsson se voit troisième en 6.503s. Le Grecque « Fast » Fil Papafilippou, premier à rouler à « l’essence », roule 6,921s sur son PXM Suzuki. Antoine Coupiac, connait quelques soucis de réglages, sa nouvelle moto est capricieuse, il claque un 11.8s.  Jour de course,  Gustafsson améliore son best-time en 6.024s,  gros affrontement en demi, face à Van Den Berg en demi-finale, à l’avantage de René, qui roule 6,16s, un soucis d’arbre à permis au Hollandais de s’offrir la finale, de son coté,  King sort Stuart Crane. En finale, King ne peut démarrer suite à un soucis de pression d’hule, VDB, effectue juste un départ jusqu’aux cellules du   ft, non-valide par  l’organisation, qui va donner une bonne dose de confusion. La finale se traduirait par un autre run solo pour le coureur néerlandais, face à l’arrêt prématuré de King, qui démarre sa moto pour offrir la victoire à VDB.

16-0828-nitrolympix-Rene_van_den_Berg_17