Première saison Européenne pour l’équipe de Bertrand MAURICE

13325714_1114527378604175_4643478479760178335_n    Cette saison 2016 s’achève sur l’aéroport de Vichy-Charmeil en championnat de France de dragster moto, terminée prématurément sous la pluie et la fraîcheur : le classement s’est dessiné par les temps effectués lors des qualifications, cependant il fût impossible pour Bertrand de faire passer la puissance de la moto au sol sur une piste démesurément froide et trop souvent nettoyé de sa colle et sa gomme par la pluie.

Bertrand fini ainsi 6ème sur cette épreuve, ce qui fait de lui le vice champion de France en catégorie Pro Stock Bike, derrière un Eric DEMENGEL implacablement régulier tout au long de la saison. Le championnat de France ce fût également Bordeaux, où Bertrand, en plus de finir sur la première marche, a descendu le record de France plusieurs fois au fil du week-end pour finir sur un 4.819 secondes aux 200 mètres à une vitesse de 237 km/h.

Suivie du Pêchereau, épreuve mythique qui fêtait sa 20ème manifestation, Bertrand dû s’incliner en demi-finale contre Eric, subissant un wheelie-bar tordu le déportant vers les bords de piste. Et enfin Clastres, où une piste d’une qualité s’approchant des pistes Européennes attendait les pilotes, pourtant si peu nombreux. Bertrand à fait face à des problèmes mécaniques durant cette épreuve, s’inclinant contre Julie Lépine en demi-finale (Seule féminine du paddock terminant 4ème au championnat dans la catégorie reine !). La déception fût grande car cela promettait de très bons chronos.

Toute l’équipe remercie les organisateurs de ces courses qui se démènent pour faire vivre le Dragster en France !

14022237_1172806929442886_5622274587196882140_n

L’Europe, Bertrand y pensait depuis son passage à Hockenheim l’an passé. Nos partenaires nous l’ont permis ! C’est d’ailleurs par le « Main Event » à Santa Pod, Angleterre sur un 400 mètres que les premiers tours de roues de la saison 2016 se sont déroulés. La moto montrait son réel potentiel : 7.359 secondes aux « 1/4 de miles » donnant un très joli 4.6 secondes aux « 1/8 de miles ». Surpris par le vent, il se fait éliminer en quart de finale en manquant de finir dans la ligne de son adversaire.

Le Nitrolympx, sur le mythique circuit Hockenheimring, Allemagne fût un désastre, des problèmes mécaniques en passant par une erreur de pilotage dû à un petit manque d’expérience et pour finir avec une pluie empêchant d’intégrer la grille. Et pour finir, l’ « Euro Final » de nouveau à Santa Pod. Bertrand MAURICE sort fort du Nitrolympx et ne compte pas commettre les mêmes erreurs ! Les temps furent régulier en 7.4 secondes aux 400 mètres. Il se classe deuxième à l’issu des qualifications, pour finalement perdre en demi-finale. Il fini sur la 3ième marche du podium sur cette épreuve et termine 6ème au classement général du championnat d’Europe en catégorie Pro Stock Bike, une place très honorable !

14355553_1189377644452481_8166765823792726021_n

Bertrand MAURICE : « Ma saison 2016 fût une super expérience, j’ai senti l’an dernier à Hockenheim que la moto avait un gros potentiel donc j’ai voulu tenter le championnat d’Europe dans sa totalité. L’ouverture se passait à Santa Pod et c’est là que j’ai réalisé mon meilleur temps aux 400 mètres et je pense qu’avec plus de précisions au niveau de mon pilotage et de la mécanique va me permettre d’améliorer, mais la recherche des dixièmes de secondes devient de plus en plus difficile. Hockenheim m’a un peu déçu mais nous ne pouvons pas prévoir la météo, mais par contre finir 3ème à Santa Pod était une très bonne sensation. Les pistes d’Europe sont vraiment géniale car il n’y a pour le moment qu’ici que l’on sent que la moto arrache les bras, mais Clastres monte et est très prometteuse comme piste.

En France, c’est autre chose et cette année l’idée était de baisser les records aux 200 et 400 mètres et j’ai réussie à Bordeaux à l’ouverture de la saison. En voyant la piste de Clastres j’espérais même aller plus bas mais j’ai eu quelques soucis mécaniques. Le Pêchereau est une piste qui manque de grip donc je n’y pensais pas, j’ai perdu quelques points importants ici pour le championnat car mes wheelie-bars étaient tordues et m’ont éjecté sur le côté.

Pour finir Vichy fût un désastre puisque j’étais 2 secondes moins rapides que je l’espérais car tout s’est passé sous la pluie, donc il était impossible de mieux faire. L’avantage de la France c’est qu’on retrouve tous les copains et que l’on passe de super moment plus détendu qu’en Europe ! J’aimerais remercier toute les personnes qui rendent le championnat de France possible et les féliciter pour l’organisation, je voudrais dire un grand bravo à tous les pilotes en espérant tous vous revoir la saison prochaine, et surtout sur toutes les épreuves pour permettre au dragster moto Français de prendre de l’ampleur. Si vous voulez d’autres pistes comme Clastres, alors il faut participer. Merci à mon équipe, à Le Mans Drag Racing, ainsi qu’à tous mes partenaires qui ont rendu cette expérience possible et d’avoir eu confiance en nous ! C’est grâce à vous tous que j’en suis ici aujourd’hui. »

14089044_1172806709442908_1837172742703487640_n