Run Cap Sud, seconde épreuve du France

AUR_2016_014    Clap de fin, le président de l’association RCS, Bruno Salesse, avait annoncé la couleur, cette XXe édition, c’est peut être la dernière !

Au fil des années, la piste s’est dégradée, elle monte et est devenue bosselée, l’association avoue également avoir besoin de nouveau challenge,  son regard est tournée vers l’organisation de Vichy en septembre. Après quinze jours de pluie incessante, la météo a été clémente sur ce week-end de course, un temps couvert, un vent de face et 20°C au thermomètre, les conditions ont été correctes. Le public, venu en masse, a eut l’occasion de voir de nombreux duels à l’issue de cette seconde épreuve du Championnat de France, mais place à l’action !

Street Twin / Super Street Twin :

Les Hells Angels ont fait le déplacement sur cette catégorie, pour une première, ils font  fort ! Un châssis léger, un gros moteur de Top Gas (ex moto de Charly Abraham) gavé au nitrous, un pilote affûté comme jamais, l’ensemble a roulé 6.64s, Billy Pizon le pilote numéro 81, a vite compris le fonctionnement d’une course de drag, avec ses 60ft canon, il claque la pole avec 0.0002s d’avance devant Philippe Teboul, vous avez dit serré ? Dominique Bourron se voit troisième qualifié en 6.76s. Grosse déception pour l’actuel leader Franck Bornais, 6e qualifié, il n’a pas réussi à corriger ses soucis mécanique. Lors des éliminatoires, Billy se montre intraitable, il sort Cedric Martin en demi, de leur coté, Teboul et Bourron s’affrontent pour une demi finale disputée. Dominique l’emporte et s’offre une finale. Dernier run éliminatoire, Pizon s’arrache comme jamais, Dominique voit sa Buell s’asseoir au 60ft, il terminera second, mais se consolera avec un leadership au Championnat, il se voit en tête avec 12 pts d’avance sur Franck. Un grand bravo à Billy, première victoire pour une première participation, c’est fort ! C’est un sérieux client pour l’avenir.

MIB_2016_109

Street Bike :

Pas moins de 20 motos en SB ! C’est un record ! La catégorie est composée de jeunes loups aux dents longues, le SB est dynamique et très disputé, c’est de bon augure pour l’avenir! Le patron, c’est Valentin Valleix, et il compte bien le faire savoir ! En qualif, le Bordelais claque la pole en 5.89s, devant la R1 de Bahuet, en 6.05s et Salesse, qui développe sa nouvelle moto en 6.11s. Lors des éliminatoires, Valentin est sous pression, il sait qu’il doit impérativement s’imposer pour créer le trou au Championnat, en quart, il ne trouvera pas le grip et laissera la R1 de Sandie Maguin passer, de son coté, Sandie, sort l’énorme V-Max de Massault en demi, il monte en finale. Seconde demi-finale de folie, entre les deux Enduristes : Salesse et Bahuet, ils ont croisé le fer par le passé sur les courses en tout-terrain, et comptent bien poursuivre la bagarre en Drag’! Super R.T de Jean, en 0.07s, mais il glisse et fait un mauvais 60 ft, de son coté, Erwann est plus lent en 0.15s de réaction, mais il s’arrache en 1.4s au 60ft, Erwann passe devant, mais le gros 1440 Cc de Salesse rattrape la R1 sur la fin de run, les deux motos sont cote-à-cote et franchissent la ligne d’arrivée avec 0.0148s d’écart, à l’avantage d’Erwann ! Chaud ! En finale, Erwann garde la tete froide, Sandie est motivé comme jamais, c’est un duel de R1 que nous offrent les deux pilotes, probablement trop de pression pour Maguin, celui-ci part lorsque le stage s’allume, il offre la victoire au pilote Rouletaké Bahuet. Valentin conserve la tête du Championnat, avec 7 pts d’avance sur le régulier Pierre-Philippe Massault. Maguin, grâce à son excellente performance, monte à la troisième place du Championnat.

MIB_2016_110

Super Street Bike :

Il n’y’a jamais eut aussi peu de monde en SSB cette année, il faut dire que les trois saisons passées ont été incroyablement relevées, ou les 5 premiers roulaient sous les 5.8s, il est probable que ce haut niveau puisse avoir démotivé certains pilotes, car ça à été la guerre à l’armement ! En espérant que ce délaissement ne soit que provisoire ! Jean-Luc est revenu à une boite de vitesse standard, la casse de Bordeaux est oubliée, les puristes vous diront qu’un cap a été franchis pour JLS, le boitier de gestion de turbo AMS a métamorphosé sa buse, la moto est douce et facile, pas 1mm de gomme déposé, il est efficace comme jamais et roule en 5.71s, loin devant le V-Max compressé du leader au Championnat Auriel, en 6.12s, troisième qualifié, Christophe Laby, en 6.16s, le Parisien commence à sortir la tête de l’eau, son Hayabusa full carbone commence à devenir une arme ! Lors des éliminatoires, Jean-Luc est au dessus du lot, il roule 5.7s durant toute la journée, Nicolas Jumeau peine à retrouver son niveau de 2015, le sympathique Berrichon a une moto incroyablement préparée, bien qu’il parte fort, il fait du sur-place en 3e, c’est la première fois que je vois ça, en 25 ans d’observation de courses de Drag’ en France ! En finale, Jean-Luc l’emporte face à Patrice, au Championnat, il remonte à la seconde place, à 18 pts du leader Auriel, Nicolas, remonte à la troisième place, 2pts devant la 1000 Gsxr turbo de Pierre Guinard.

MIB_2016_070

Competition Bike :

Bonne surprise cette catégorie CB cette année, puisque 19 motos munis de barres se sont affrontées sur le XXe RCS ! En qualif, la question est : Qui arrêtera Bertrand Maurice ? Bebert claque encore une pole, en 5.2s, 0.2s devant Demengel, en 5.4s et Lalague en 5.5s. Cette épreuve, a été le théâtre d’une multitude de casses moteur, Simon voit une soupape se décrochée et déclare forfait, lors des éliminatoires, nous allons assister à une scène hors-normes, en huitième, Bertrand Maurice et Teddy Lépine s’affrontent, les deux motos calent au 60 ft, les deux hommes décident de pousser la moto jusqu’au cellules d’arrivée, Bertrand veut son titre et pousse son PSB comme jamais, il battra Teddy au jeu de la poussette ! Quatre hommes sortent du lot, Pinet, Maurice, Demengel et Buisson, ils dominent et montent en demi-finale, Serge affronte Bertrand, le Pro Stock HD tient la dragée haute au 1640 cc Suzuki, Bertrand s’impose de peu, tandis que le Funny Bike de Yvan s’inclinait face au Pro Stock d’Eric. En finale, les rafales se font de plus en plus puissante, Bertrand part devant Eric, mais se fait emmener sur le coté gauche de la piste, Bertrand se voit contraint de couper les gaz, au risque de casser les cellules d’arrivée, il offre la finale a Eric Demengel, celui-ci, ému, voit son écart diminuer face à Bertrand, 2 pts séparent les deux hommes au Championnat ! Chaud ! Ils sont loin devant David Simon au Championnat, le titre va se jouer entre les deux hommes !

MIB_2016_073

Prochaine épreuve, Clastres, dans quinze jours ! Les écarts se sont resserrés, des pilotes se sont révélés, cette mi-saison a tenu toutes ses promesses !