SALESSE Formation : Team Dragster Academy

Les motards Creusois à 101% derrière SALESSE Formation !

 Ancien pilote d’Enduro, devenu entraîneur depuis 2008, évoluant en SSB depuis 2012, Jean Salesse met en place une structure pour un jeune pilote souhaitant rouler en SB, financé par l’auto-école SALESSE Formation à Guéret, Dragbike.fr partenaire de cette nouvelle équipe, vous donne plus d’infos grâce à cette interview exclusive, c’est le Creusois qui nous en dit plus sur ce nouveau projet…

DB : Peux-tu nous donner plus d’informations sur ce team “SALESSE Formation Dragster academy” ?

JS: Salut à tous, c’est un ensemble de choses qui ont amené l’idée en fait, le contexte actuel y est pour beaucoup, aujourd’hui, plein de jeunes motards ont de l’or dans les mains mais luttent financièrement pour faire du sport moto, du coup, nous les retrouvons sur la route à faire des runs sauvages , des wheelings, etc… Ils se mettent dans un premier temps en danger et ne se rendent pas comptent de l’impact négatif que ça peut causer dans le domaine socio-politique…

Agissant dans le domaine de la sécurité routière et dans le sport moto et à l’heure ou de nombreux teams poussent les jeunes à rouler à haut niveau, je me suis dit “pourquoi pas en dragster après tout?”. Cela reste dans la continuité de notre travail à Guéret. Former des jeunes à conduire ou piloter une moto et puis, ça n’a jamais été effectué ! 

DB : Parles nous de cette nouvelle structure ?

JS : En résumé, nous allons, en parallèle de ma saison en SSB , proposer à un jeune pilote, de piloter une Suzuki Hayabusa dans la catégorie SB, nous nous chargeons de transporter et de faire développer la moto, de l’intendance, monter les tonnelles, etc… le pilote se charge de sa licence, de son inscription et de son matériel de protection.

En clair, l’aide que nous apportons, est aujourd’hui la plus conséquente pour un jeune pilote dans le monde du drag’ Français. Le team se compose d’un van barbot, deux motos, une tonnelle 6*3m, outillage, etc… Des amis nous aideront à faire à manger, la mécanique, etc…

APRES TOUT, POURQUOI PAS ?…”

DB : Parles-nous de cette moto qui roulera en SB !

JS : C’est un châssis de Suzuki Hayabusa standard, équipé d’un bras long, kit poly complet, fourche rabaissée, amortisseur préparé, platines taillées masse, air-shifter, roulements céramiques, faisceau simplifié, etc… Le moteur est stock mais a été réglé (carto) par Tom Bike Châteauroux, le châssis est très sain, la moto n’excède pas les 195 kg en ordre de marche, pour un hayabusa c’est peu, je pense qu’elle peut rouler 6.1s au 200m et 9.5s au 400m, bref, tout est à faire…!

DB : Pourquoi avoir choisi Valentin VALLEIX, ancien Champion de France et recordman SB ?

JS : Et pourquoi pas ? Nous avons reçu de nombreuses candidatures, nous avons fait beaucoup de frustrés, de déçus, mais nous ne pouvons pas satisfaire tout le monde malheureusement ! Nous avions de nombreux critères de sélection, comme l’âge, la localisation, la marge de progression, la volonté de faire progresser la moto et l’équipe…

Valentin voulait se relancer, il connait bien la discipline et surtout, il connait la valeur des choses, avec lui, nous ferons progresser la moto, il nous apportera beaucoup par son expérience, il est conscient qu’on fera le max avec nos moyens, il saura tenir son rôle, c’est cet ensemble qui nous à poussé à croire en lui.

Nous le savons dans le team, Valentin à un nom, tout le monde l’attend au virage et il n’aura pas le même matériel que par le passé, il ne dominera plus, pourtant, il n’en tient pas compte, il se montre très motivé pour développer cette moto et pour revenir en arrière. Il aidera Romain sur le chronométrage et se fera plaisir sur notre moto. Il faudra rester très efficace pour tenir les deux, mais il à la maturité, ça va le faire !

DB : Quels sont les objectifs du team ?

JS: Prendre plaisir, c’est l’objectif principal ! Question chrono, j’aimerais que Valentin arrive à s’approcher des 6.2 voir 6.1s, mais si nous travaillons dans la bonne direction, pourquoi pas descendre dans les 6.0s ! Pour ma part, la moto étant 100% neuve, tout est à faire,  tant de paramètres à reprendre en considération, nous partons de zéro, mais si tout se passe bien, pourquoi ne pas se rapprocher des 5.7s ? En tout cas, nous travaillons pour. Question places, l’objectif sympa serait un podium au championnat pour tous les deux !

” VALENTIN CONNAIT LA VALEUR DES CHOSES…..”

DB : Quel serait l’avenir de cette structure ?

JS : Si nous repartons l’année prochaine, déjà, faire évoluer cette moto, nous avons les pièces, mais le top serait de proposer à deux voire trois jeunes, la possibilité de rouler en Promotion, SB et SSB, trois motos aux mêmes couleurs, en fournissant combinaison, etc… Il faut voir si la mayonnaise peut prendre, mais pourquoi pas !

DB : Question partenaires, ça dit quoi ?

JS : Les gens qui me soutenaient durant ma carrière d’enduriste comme Atomic Moto ou mon moto-club Run Cap Sud par exemple me suivent dans cette nouvelle aventure, c’est un investissement avant tout effectué par l’auto-école de ma femme et moi même. Honnêtement si d’autres entreprises veulent se greffer en nous aidant pourquoi pas, carburant, pneus, huile,etc… tout est intéressant quand on est “team manager” !

Cette structure est un plus pour l’image de l’entreprise SALESSE Formation, mais les partenaires y trouveront également leur compte, Nous lançons une grosse campagne moto sur 2019, en fait, nous œuvrons dans tous les domaines de la formation deux roues : Sport ou conduite moto, sécurité routière, … La visibilité est totale et nous serons présents dans biens des domaines : Organisation d’une randonnée moto, compétitions, expositions,… Nous sommes également très suivis sur les réseaux sociaux.

Parmi nos actions, nous ferons également une démo lors de la fête de la moto à Bourganeuf, un gros événement deux roues Creusois !

DB : Que pouvons-nous te souhaiter ?

JS : Que les motos fonctionnent bien, que les tickets de temps correspondent à nos attentes et que tout le monde soit happy !

Remise des prix FFM


En attendant le calendrier officiel de la saison 2019 (bien que nous nous doutons de l’ouverture à Bordeaux début juin et dans la foulée RCS début juillet), la remise des prix officielle, s’est déroulée via le moto club Run Cap Sud, plus précisément à Eguzon (36).

Les trois premiers de chaques catégories se sont vu récompensés, dans un  moment de convivialité, entre officiels et pilotes ! Une expérience à refaire. Continuer la lecture